La Seringue Rouge

Ce petit texte est dédié à Mademoiselle Détresse, du Maroc, pour sa soeur, avec mes voeux de bon courage (commentaire reçu le 6 juin 2008).

Au petit matin du 3 juillet 2007, se confirme la prédiction de la blonde Pharmacienne en oncologie: tous mes cheveux sont tombés en cette quatorzième nuit suivant la première chimio.

Certes, j’avais suivi la recommandation unanime de les raser très courts une semaine plus tôt et la perruque, alias prothèse capillaire, attendait sagement son heure sur la commode. Mais lorsque j’apparais, me grattant le crâne, dans son champ de vision, le miroir sursaute et s’écrie:

« AAAAAAAAAAAAAHHHHHH!»

«Ben quoi, tu t’attendais pas à ce que je ressemble à Ève Salvail tout de même?»

«PPPFFFF… Hi!Hi!Hi! Non. Mais à ta fille au moins! Elle a trouvé le moyen de demeurer  super jolie!»

Vrai. Le 10 juin dernier, ma fille participait au défi Leucan, se rasait le coco et contribuait à la levée de fonds pour recherche sur la leucémie. Mais surtout, cherchait à stimuler mon courage.

Eh bien, paradoxe: bien qu’on la dise mon portrait tout craché, ELLE est chouette sans cheveux, tandis que moi, j’ai l’air d’une chouette!

Les yeux écarquillés, je contemple le reflet de E.T. L’Extraterrestre. Puis je m’engouffre sous la perruque et décrète un boycott systématique des miroirs pour les six prochains mois.

Invitée pour le thé chez Mrs Peacock, j’y rencontre Miss Scarlet, Colonel Mustard, Mrs. White, Mr. Green, et Prof. Plum près de coeurs-saignants au fond du jardin. En plein débat animé. Le désaccord porte sur l’arme et le lieu du crime: The Rope? The Lead Pipe? The Knife? The Wrench? The Candlestick? The Revolver? The Hall? The Lounge? The Dining Room? The Kitchen? The Ballroom?

Tandis que mon hôtesse verse le English Breakfast fumant dans la délicate porcelaine à mon intention, je révèle mon scoop d’un ton supérieur:

«Mais non mais non, mes bons amis, vous n’y êtes pas du tout!»

Miss Scarlet échappe son petit sac brodé et Professeur Plum tourne lentement son monocle vers moi.

«Le crime a été commis par Dr O, dans la Salle 2.45 de l’Hôpital X, avec… la Seringue Rouge!

La victime: l’ancien moi. Il a cédé sa place à sa nouvelle identité, comme des millions d’autres, comme tous ceux et celles qui ont expérimentent un premier rendez-vous manqué avec la grande faucheuse.

Dans la joie de voir l’énigme résolue de manière aussi inopinée, Professeur Plum retire son monocle et tous bondissent de leur chaise, se prennent par la main, forment une ronde, et entament Sur le Pont d’Avignon le coeur léger.

Quant à savoir ce que Mrs Peacock avait glissé dans son thé cet après-midi, motus et bouche cousue. Personne ne le saura jamais!

3 réflexions au sujet de « La Seringue Rouge »

  1. Salut jolie Princesse Rebelle,Je n’ai pas déniché votre aventure par hasard…J’ai écrit sur le moteur de recherche Google les « maux » <>.Après avoir relu le pédagogique « Wkipédia », puis le médical « Infocancer », je vous ai rencontrée à mon troisième essai. Pas mal, non ?Est-ce Princesse ou Rebelle qui a provoqué l’effet de la « gravité » de la paume (c’est une souris Apple) de ma main droite sur votre hURLe…?Je suis à Nancy (Lorraine, France). Il fait très chaud ce soir… Dehors et dedans, in and out, yin et yang…Je réussis souvent à faire l’intéressant, en déclamant à qui veut bien l’entendre : « On ne dit pas j’aime pas, on mange de tout. »Et là, pour le coup, ce n’est pas manger qui NOUS attend, c’est déguster…Je reviendrai prendre de vos nouvelles, Miss Rebelle jolie, et vous donnez des nôtres.Bizzzzzzzzzzzzzzzzz.jl

    J'aime

  2. Détresse (ajdig2003@yahoo.fr)Bonjour Princesse Rebelle,J’ai lu ton texte que tu m’as dédié et t’en remercie. J’attends toujours tes réponses à mes questions. Ma sœur vient d’effectuer le TDM, c’est confirmé, sa colonne vertébrale est touchée, trois foyers de métastases y sont décelés. Je suis très inquiète. Merci de me répondre, si tu peux me conseiller ou m’orienter sur comment aider ma soeur qui est très fragilisée par toutes les « nouvelles » qu’on n’arrête de lui asséner jour après jour.Merci encore une fois PrincesseDétresse

    J'aime

  3. J’adore tellement tes textes, j’espère que tu publieras tout ça un jour sous la forme d’un petit livre. Tu donnes du courage, à moi et plusieurs autres. Tu seras un modèle pour Olivier qui connaîtra ton histoire et ta persévérance. Ce texte m’a beaucoup fait rire; abordé un terme lourd et triste avec humour, c’est ça la meilleure arme de combat, je crois.Je t’aime et je suis fière.Mademoiselle N

    J'aime

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s